Aug 10, 2022 to Aug 10, 2022

Revue El Djeich: le peuple algérien appelé à resserrer les rangs.

 Le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, a appelé le peuple algérien à resserrer les rangs et à unifier le front interne, en vue de remporter la bataille du renouveau.

“En ce glorieux anniversaire, au cours duquel nous nous remémorons les faits héroïques de nos aînés et célébrons les résistances et les victoires de notre peuple, j’appelle le peuple algérien, en cette phase cruciale et décisive de notre Histoire, à se rassembler, à resserrer les rangs et à unifier le front interne, en vue de remporter la bataille du renouveau que nous menons, et de relever les défis et concrétiser nos aspirations et nos objectifs, en l’occurrence ceux d’une Algérie forte, fière et sûre, tel que voulue par nos valeureux Chouhada”, a écrit le Président Tebboune dans un éditorial qu’il a signé dans la revue El Djeich de ce mois de juillet.

Dans cet éditorial intitulé “la cohésion sociale: socle de la véritable citoyenneté”, le Chef de l’Etat s’est dit, en outre, “convaincu” que “lepeuple algérien qui a pu vaincre une des plus grandes puissances coloniales et restaurer la souveraineté nationale, est en mesure, aujourd’hui, de faire face à tous les défis et de consacrer, dans les faits, l’Algérie nouvelle”.

La question de la Mémoire, un devoir national sacré

Le Président Tebboune a rappelé, par ailleurs, avoir accordé la plus “grande attention” à la mémoire nationale, en l’intégrant dans les 54 engagements qu’il a pris devant le peuple.

“Cette question, qui est au cœur des préoccupations de l’Etat, est loin d’être un acte improvisé ou dicté par les circonstances, elle est un devoir national sacré”, a-t-il souligné, tout en se félicitant des “progrès significatifs” accomplis en matière de préservation de la mémoire nationale, “en attendant de franchir d’autres étapes”.

Il a rappelé, en outre, que depuis un peu plus de deux ans, l’Algérie “s’est résolument engagée dans une démarche de redressement global”, reposant sur des “actions mesurées et minutieusement réfléchies, en vue de rétablir la crédibilité des institutions de l’Etat et la confiance du peuple envers elles pour pouvoir, ainsi, relever les défis sur les plans économique et social”.

Le chef de l’Etat a relevé également que, tel qu’il s’était engagé devant le peuple au lendemain de son élection en tant que Président de la République, “notre pays a parachevé son édifice institutionnel pour se consacrer aux questions économiques”.

C’est ainsi que des réformes ont été mises en œuvre afin de “redynamiser l’économie nationale, en accélérant son développement et en diversifiant nos exportations hors hydrocarbures, ce qui aura un impact positif sur le volet social”, a-t-il soutenu, rappelant que cette démarche “s’inscrit en droite ligne de l’engagement qu’il a pris concernant la préservation du caractère social de l’Etat, quelles qu’en soient les circonstances, et ce, conformément aux principes de la Révolution et à la Déclaration du 1er Novembre”.

Le Président de la République a mis en exergue les mesures prises récemment, dans cette optique, à savoir l’amélioration de la situation sociale des citoyens, à travers notamment l’allocation chômage dont ont bénéficié plus d’un million de jeunes, “comme solution circonstancielle, en attendant des opportunités d’emploi qui leur permettront d’entrer dans le monde du travail, ce qui se réalisera inévitablement, conséquemment à la politique de développement économique engagée”.

Le rôle “actif et pionnier” de l’ANP salué

Soulignant le “rôle actif et pionnier” de l’ANP dans l’effort destiné à conférer une impulsion aux industries nationales, il a affirmé que l’accent sera mis, dans la prochaine étape, sur “la consolidation du tissu industriel national et le développement des industries militaires, de manière à pourvoir des postes d’emploi pour nos jeunes et aller vers l’exportation, après satisfaction des besoins du marché national”.

Le Président de la République a rendu, par la même occasion, un vibrant hommage aux personnels des Forces armées nationales qui “veillent en permanence à défendre nos étendues frontières et à lutter contre le terrorisme et le crime organisé” et pour leurs “louables efforts et leur dévouement pour défendre notre souveraineté nationale et notre intégrité territoriale”.

Il a mis en exergue la place “prestigieuse” qu’occupe l’Armée nationale populaire (ANP) dans la conscience de la Nation, “qui ne peut en aucun cas être ébranlée, mais qui, au contraire, n’a de cesse de se renforcer et de se consolider, en vertu de son rôle de leadership au sein des institutions de l’Etat et des grands efforts consentis pour empêcher l’effondrement de l’Etat au cours des années 1990, préserver le legs des Chouhada et maintenir la stabilité et la sécurité nationales, notre pays”.

Le Chef de l’Etat a renouvelé son engagement à poursuivre le processus de développement des capacités de l’ANP à tous les niveaux, à travers “la poursuite de l’exécution du programme de développement de nos forces et, par là même, rehausser leurs aptitudes de combat et leur disponibilité opérationnelle pour être en phase avec les évolutions technologiques rapides”, assurant qu’il continuera, dans ce cadre, à accorder une “grande importance” à la formation.

“Notre pays célèbrera, le 4 août prochain, la Journée nationale de l’Armée nationale populaire, que j’ai officialisée à l’occasion de ma dernière visite au siège du ministère de la Défense nationale, correspondant à l’anniversaire de la reconversion de l’Armée de libération nationale en Armée nationale populaire, le 4 août 1962”, a-t-il rappelé.