Aug 10, 2022 to Aug 10, 2022

Drame de Melilla: le Maroc recadré par Ammar Bellani.

L’envoyé spécial Algérien pour le Maghreb et le Sahara Occidental, Ammar Bellani, a recadré l’ambassadeur du Maroc en Espagne.

En réponse aux déclarations de l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Ammar Bellani a noté que « le Maroc est à la recherche d’un bouc émissaire pour échapper à sa responsabilité » dans le massacre de Melilla.

Le Maroc est dénoncé par la communauté internationale pour pour le drame de Mililla.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a « vivement déploré cet incident et les pertes en vies humaines », rappelant que « le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et l’Organisation internationale pour les migrations ont déjà exprimé leur indignation » à ce sujet.

De son côté, le Haut-commissariat aux droits de l’Homme (HCDH) a réclamé mardi l’ouverture d’une enquête indépendante pour déterminer les circonstances ayant conduit à ce drame migratoire.

« Nous appelons les deux pays (Maroc et Espagne, ndlr) à garantir la tenue d’une enquête efficace et indépendante, première étape pour déterminer les circonstances dans lesquelles il y a eu des morts et des blessés ainsi que toutes les responsabilités éventuelles », a déclaré à Genève une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani.

ont, entre autres, appelé à « ouvrir immédiatement une enquête judiciaire indépendante du côté marocain, ainsi que du côté espagnol, et au niveau international pour révéler toute la vérité sur ce drame humain ».

L’ONU a dénoncé le Maroc et l’Espagne.